Ligue des Droits de l’Homme, septembre 2009

Ce livre est l’histoire d’un fiasco urbanistique qui a le hoquet. Comme le Quartier-Nord il y a 30 ans, les habitants du quartier du Midi, souvent pauvres et/ou d’origine immigrée, ont vu leur habitation sacrifiée sur l’autel d’un « développement international » porté par la construction de bureaux porteurs d’hypothétiques recettes fiscales et par un « nettoyage social » en bonne et due forme. Démontant les rouages troublant de ce « coup de poker urbanistique », cet ouvrage propose une analyse extrêmement bien documentée sur les méthodes méprisables utilisées par les autorités pour exproprier la population à bon compte. Il témoigne également de l’admirable obstination avec laquelle les derniers habitants du quartier se sont mobilisés pour contester et informer sur cette situation inique.