Lire sur le site de Crévilles

L’histoire de Bruxelles est jalonnée de grands projets immobiliers qui, cycliquement, ont dévasté le tissu urbain et se sont terminés par un « Plus jamais ça ! ». L’avènement de la Région de Bruxelles-Capitale, en 1989, portait l’espoir que cesse cet urbanisme imposé d’en haut et que la ville ne subisse plus de saccages comme celui du quartier Nord. Avec l’annonce de l’arrivée du Train à grande vitesse (TGV) en gare du Midi, il a vite fallu déchanter. Une nouvelle fois, le « progrès » et le « développement international » ont suscité les convoitises immobilières et déclenché le « nettoyage social » d’un quartier populaire…

Sur fond de crise du logement et de surproduction de bureaux, cette enquête dévoile comment le sort du quartier Midi s’est joué telle une partie de Monopoly, dans un combat opposant des investisseurs privés, une société ferroviaire métamorphosée en promoteur immobilier et des autorités publiques avides de recettes fiscales. Comment la Commune de Saint-Gilles et la Région bruxelloise, menées par un même homme (le socialiste Charles Picqué), ont transformé ce champ de bataille en véritable guerre d’usure… contre les habitants.

Ce livre, qui propose de multiples entrées thématiques, mène une investigation approfondie sur l’un des plus grands fiascos urbanistiques de ces 20 dernières années en Belgique. « Plus jamais ça ? »

Gwenaël Breës est journaliste et réalisateur. Il est membre du Comité du quartier du Midi, où il a habité durant plusieurs années.